ANNÉES DE GUERRE AUX PHILIPPINES 1941-1945 (LXVII)

5-2-1945. Ail is over! Le drapeau américain flotte sur le Main building depuis ce matin. Que d’événements depuis ces deux jours ! Samedi 3 février, journée normale. Au jardin le matin à ramasser, titubant de fatigue sur chevilles enflées, du « wild calitus » et du « pig weed ». Nouvelles excellentes se confirmant, quelques optimistes soutenant que « the boys will be there in 48 hours ». Explosions, roulements d’artillerie plus fréquents, plus rapprochés. L’après-midi, prenant mon courage à deux mains, écourtant ma sieste, je scie du bois pendant plus d’une heure. Puis roll call à 5 h 30, mais pas d’officier japonais. Après quoi, Anne et moi dînons ouvrant notre dernier can de « corned pork » pour célébrer les bonnes nouvelles. Vers 7 heures bruit très proche de mitrail-leuse, feux, explosions, et même clameurs. Les Japs de l’Education building quittent précipi-tamment en camion, apprend-on au même moment. Je me couche néanmoins. Anne va à l’Education building regarder les feux. J’aperçois à travers moustiquaire feux d’artifice blancs, rouges, verts… Je pense un instant qu’il s’agit des Philippins dehors qui célèbrent l’évacuation de la ville. Puis grande clameur dans le camp, et je pense qu’il s’agit cette fois des internés montrant leur joie du départ des Japs… Anne revient sans nouvelles précises (j’oubliais qu’en allant à la douche, vers 6 heures du soir, une douzaine d’avions américains volant très bas ont survolé le camp. Très émouvant. Première fois que je voyais les couleurs sur leurs ailes). Puis Bob vient dire à Van Helst, notre voisin, que « the Marines are there » et qu’il les a vus lui-même… Au même moment, bruit de tanks, acclamations. Je me lève, m’habille en vitesse. Anne prend les gosses surexcités, allons près de l’Education building. Du coin, nous voyons l’allée centrale pleine de trucks, etc. Nous asseyons avec les Carmichael. Groupe d’internés, silhouettes de soldats américains. A. décide d’aller chez les Grusli de l’autre côté de l’allée menant à l’hôpital. Je reviens au shack prendre paquet de chocolat (soigneusement gardé) et dernier corned beef. De retour à l’allée je vois des soldats, les touche, leur parle… comme enivré. Ils ont une mitrailleuse en batterie devant l’Education building, car des soldats japonais y sont, paraît-il, restés ou cachés. Joie.

Voir plus: comment obtenir un visa pour le vietnam | 3 jours 2 nuit baie d’Halong | voyager au vietnam et à ankor | voyage au cambodge et vietnam

Vais chez les Grusli, Anne et enfants y sont. Ruth est au Main building. Des voisins nous •offrent des biscuits pris d’un camion japonais qui n’a pas eu le temps de partir. Reste assis là, allant de temps à autre voir le groupe de soldats qui maintenant tire contre l’Education building pour essayer d’en faire sortir les Japs qui y restent, mais qui armés de FM ripostent. Mangeons chocolat au shack Grusli, puis corned beef avec Dick dans le noir. Dick y ajoute des kidney beans. Exquis, Décidons de regagner notre shanty. Mais mitraille dure contre Education building avec tracing bullets. Obligés faire long détour par petits sentiers. Heureu- sement lune levée et nous éclaire. Nous nous couchons, mais dix minutes après on nous fait savoir que l’Education building sera peut-être l’objet d’un siège en règle, et qu’il nous faut aller au Main building. Enfants, couvertures et en route.

Le Main building, plein de soldats, des jeunes filles leur parlant. Allons au premier voir Lorna. Anne fait coucher ses deux gosses dans le lit de Mary June. Anne et moi dans le passage sur chaises longues inconfortables. Ne ferme pas l’œil. A deux ou trois reprises je descends. Brouhaha du hall. Soldats tannés, uniformes très verts, un peu l’air d’Allemands. La clinique pleine de blessés avec femmes et docteurs affairés. Vers 5 heures j’essaie de prendre une douche au 3e, mais pas d’eau. Je me change cependant, prends du café et me sens mieux. Copieux petit déjeuner avec corn mush épais, pris dans passage avec une Lorna, « fussy » au sujet des petits détails. Mr. Bixler nous apporte du lait condensé. Court tour d’inspection dehors, et dans hall. Tanks, etc. Internés ravis, mélangés avec soldats. Vais m’asseoir dans passage, en haut, « in a haze ». Après déjeuner vais prendre seul sieste au shanty. Tout assez calme malgré crépitements mitrail-leuses et explosions.

A voir: agence de voyage vietnam voyage sur mesure | ile cat ba | ninh binh vietnam

Décide Anne et les deux enfants d’y revenir pour la nuit malgré le pessimisme de Van Helst. Voyons Nicolas toujours prisonnier dans Education building. Soirée calme mais vers 10 heures courte alerte (mitrailleuse). A 6 heures allons prendre petit déjeuner sous dining sheds, une action étant prévue contre Education building. De fait les Japs (60 en tout) se rendent à 7 heures à condition d’être remis en liberté, ce qui leur est accordé afin d’éviter que les internés n’en souffrent les conséquences… Nicolas revient. Tous en joie. Tour d’inspection. Je vois drapeau américain hissé au 1er étage du Main building. Cheers, larmes… Notre déjeuner interrompu par violentes explosions d’obus de mortier. Allons l’achever sous dining sheds. Arrivent premiers camions de nourriture. Cheers. Je prends une exquise bière. Le soir explosions et incendies extrêmement violents. Tout ciel éclairé, toute partie ville paraît en feu. Court mais copieux souper chez Grusli (Nescafé, haricots, spam), ne peux dormir avant longtemps.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*