ANNÉES DE GUERRE AUX PHILIPPINES 1941-1945 (LXVIII)

Mardi. Vais avec Anne me faire inscrire pour rapatriement us ! Espère que bientôt proche. Message télégraph. à Raph. Envoie aussi lettre à Raph… Incendies, explosions, mitrailleuses continuent avec plus ou moins d’intensité. Le soir, après dîner allons nous réfugier à l’Education building transformé avec une remarquable rapidité en hôpital militaire. Bavardons avec infirmier, lisons Life d’octobre. On amène des malades de Bilibid, des blessés philippins. Vers 8 h 30 regagnons le shanty.

Voir plus: demande de visa pour le vietnam | Baie d’Halong 2 jours | De saigon a angkor | trek sapa vietnam | voyages au vietnam et cambodge

Mercredi. Tirs de mortier plus fréquents, plus « accurate » aussi. Ont commencé de bonne heure ce matin, faisant une large trouée dans l’entrée principale de l’Education building et dans les murs entourant le camp. Viennent de reprendre après déjeuner, et en ce moment cela chauffe de tous côtés. Un obus a touché le Main building. Anne et enfants réfugiés dans air raid shelter de Van H. cependant que j’écris. Presque pas d’eau. Magnifique nuage de fumée noire du côté du port, reflets argentés sous le soleil. Purée de pommes de terre à déjeuner. La ville encore loin d’être pacifiée ou même entièrement occupée. Les Japs auraient tait sauter un à un tous les immeubles du centre. Je crains qu’il n’y ait des victimes ici, car nous constituons une cible de premier choix pour les éléments japonais restés en ville ou dans les parages.
Laisser-aller, efficiency, préoccupations alimentaires, blessés, guerre d’Hollywood et en même temps la vraie guerre, les obus pleuvent et tout le monde est heureux et soulagé. On pense aux barres de chocolat ou au prochain rapatriement, la radio du camp donne des airs de jazz et, d’un certain côté, jamais nous n’avons été si exposés…

Jeudi 8-2-1945. Journée d’hier très mal terminée. Plusieurs obus de mortier explosent dans Main building au début et fin d’après- midi. Tombés dans chambres, devant entrée principale. Nombreuses victimes. Vers 4 heures j’y vais pour y trouver une atmosphère d’angoisse. Internés évacués empilés le long des murs, enfants, brouhaha, figures longues. Blessés, brancardiers… Le soir, couchons les enfants dans air raid shelter de V. Helst, à deux pas de notre shanty. Y faisons dînette protégés des moustiques par un rond de mostréol. Anne et moi nous asseyons à l’entrée. Feu très proche du camp, faisant apparaître le ciel rouge à travers les bananiers. Tout redevenant assez calme, allons au coin de l’Education building. Retrouvons Dick Grusli et un officier américain, qui nous parle de la guerre. Tirs d’artillerie américaine sur les mortiers japs retranchés on ne sait trop où (Post office ? Philippine General Hospital ? Walled City ?).

A voir: agence de voyage privée vietnam | cat ba jonque | ninh binh vietnam

Les soldats du nouvel hôpital de l’Education building évacués dehors derrière le bâtiment, couchés en plein air. De retour au shack remettons les enfants au lit. Je passe une bonne nuit malgré tirs fréquents, mais relativement lointains d’obus… Ce matin calme. Pas d’obus dans le camp. Beaucoup d’avions nous survolent. A 11 h 30 écoutons News of the Day. Distribution de magazines. Choses en Europe peu brillantes. Difficultés en France, en Italie, avec Russie. A déjeuner (ligne interminable) chacun une bonne tranche de pain. Enfants ravis. Nourriture très bonne mais pas très abondante. Distribution d’un paquet de cigarettes par personne.
La radio joue airs de danse de temps à autre.

Sehen Sie mehr: Vietnam Rundreise mit Baden

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*