ANNÉES DE GUERRE AUX PHILIPPINES 1941-1945 (XIV)

A. est stoïque, conserve toute sa bonne humeur, et ne s’énerve qu’avec mesure lorsque sa petite bonne philippine, qui a cette détestable habitude de vous regarder d’un air hébété tout en se grattant la tête, commet quelque bévue. Les domestiques philippins, gâtés par leurs patrons américains, ont l’air de considérer leurs maîtres comme des hôtes, et si on laissait faire Cecilia, elle serait tout le temps au salon à mettre des disques.
Il a plu à midi, ce soir il fait exquis. A. B. pourra obtenir ses papiers français. Je crains qu’elle ne déménage bientôt, la solution la plus raisonnable pour elle.
Promenade à la rivière à 4 heures. Nous nous asseyons sur le mur chaud de soleil. Je prends des photos.
19-1-1942. Rien de neuf. Notre vieille ne cesse de gémir et de se plaindre de tout, de la vaisselle qui a disparu, des Philippins qui la volent, de ses boys, du prix de la vie, etc. Elle ne cesse de nous dire : « Isn’t it terrible ? Oh, it’s disgusting » . A. et moi ne pouvons nous empêcher de rire. Elle s’est mise de façon très inattendue à chanter dans la salle de bain, des airs d’opéra-comique et A. et moi n’en croyions pas nos oreilles !
R. est revenu, moins nerveux. Il s’apprête à installer dans notre maison d’autres vieillards, qui seront bientôt mis en liberté. A. sera obligée de partir cette semaine et de prendre un appar-tement près des L. R. Ce sera mieux pour elle.
Je continue, grâce à l’obligeance de R., à occuper mon petit logement qui, percé de fenêtres de tous côtés, est très aéré, d’où je vois, couché dans mon lit, les étoiles la nuit, et le ciel de l’aurore.
Il fait très frais le matin.
21-1-1942. Hier après-midi ai été accompagner A. B. chez les L. R. Nous avons pris une cala- mata avec tous les enfants, dont le cocher après s’être fourvoyé dans des chemins en mauvais état a fini par nous conduire à Santa Mesa, un quartier que je ne connaissais pas, assez loin du centre, qui s’étend sur une petite colline. Il faisait très beau et le vent était frais. Toutes ces villas sont couvertes de bougainvil- liers rouges et mauves, resplendissant sous le soleil. Le tout rappelait Nice, je ne sais pourquoi.
Après avoir déposé A., j’ai gagné à pied le centre de la ville. Frappé par le calme et le silence des rues naguère si bruyantes. L’absence des autos, la fermeture des boutiques anglo-saxonnes fait du quartier des affaires un quartier mort.
De retour à 6 heures et A. arrive peu après, contente de son après-midi. Elle a trouvéunemai- son à Santa Mesa dont la propriétaire est internée.
Le soir notre vieille nous a fait rire jusqu’aux larmes. Elle passe, dans une demi-obscurité, presque une heure à remettre les fauteuils en place, à farfouiller dans le frigidaire, où elle compte ses œufs, tout en émettant, de temps à autre, un de ses : « Isn’t it terrible ? »
22-1-1942. Hier soir, à notre grande surprise, nous redécouvrons KZRH à la radio. Le speaker et la speakerine ont un accent qui n’a rien d’américain. Les airs de jazz se succèdent comme au temps jadis. On nous annonce soudain que le lieutenant Kirk de l’armée américaine, prisonnier des Japs, va nous dire quelques mots. D’une voix claire ce dernier décline son état civil et nous fait une petite causerie, nous vantant la bonne organisation de l’armée japonaise, l’humanité dont elle fait preuve, puis il s’élève contre l’inanité de poursuivre une lutte trop inégale, dont seul l’égoïsme britannique bénéficiera. Après dîner, le speaker nous invite à garder l’écoute pour nous faire entendre une nouvelle de Tokyo, extrêmement importante pour les Philippins. Un peu plus tard, la fameuse nouvelle tant attendue se résume en une promesse d’indépendance faite par l’amiral Togo, sous condition que les Philippins veuillent bien collaborer avec le Japon.
Ce matin, réveillé par le froid, je me promène au jardin. L’aurore est magnifique. Les manguiers qui encadrent notre bungalow se détachent sur un ciel tour à tour orange, rose et blanc nacré, d’un blanc brillant.

Voir plus: circuit vietnam 18 jours | excursion 3 jours ninh binh | circuit viet nam cambodge 16jours | Circuit Vietnam authentique |

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*