ANNÉES DE GUERRE AUX PHILIPPINES 1941-1945 (XVIII)

11-2-1942. Rien de très nouveau. Les Japonais ont débarqué dans l’île de Singapour et l’état du « malade » semble désespéré.
On parle maintenant de Rangoon. Si jamais les Allemands écrasaient les forces anglaises en Egypte — et celles-ci reculent sans cesse, paraît-il — Allemands et Japonais pourraient se donner rendez-vous aux Indes.
Le Normandie a brûlé, nous apprend-on, ce matin à la TSF — sans doute un acte de sabotage. Quelle tristesse de penser à la fin de ce bateau, symbole delà puissance et du luxe français.
Ce matin longue tournée en « calesa » à Quezon City et aux alentours. Larges avenues tracées au milieu de terrains vagues et déserts. Je finis par trouver la fabrique chinoise de vinaigre que je recherchais, mais ne parviens pas à vendre ma marchandise. Pour me consoler, le Chinois me donne une boîte de haricots bruns chinois, déjà cuits, que nous mangerons ce soir en salade (kidneys beans).
Crois avoir fait une affaire, cet après-midi, avec du sucre. Dans Rosario, deux Philippins mains et poings liés restent exposés aux regards des passants. Les Japonais font ainsi de temps à autre des exemples — ce qui donne à réfléchir aux Philippins. Ceux-ci sont parfois traités sans douceur.
La fraîcheur continue et de mon lit je vois la Croix du Sud chaque soir.
Hier matin nous avons eu un exercice de tir, par l’artillerie japonaise, en direction de Corre- gidor. Je ne pense pas que l’île puisse être atteinte de Manille et même de Cavité. Cet exercice était annoncé trois jours avant par la presse. Les nouvelles de Bataan semblent ne pas être défavorables aux Américains. Mais tout ceci est négatif.
La chute de Singapour c’est la porte ouverte sur l’Australie et l’Inde, c’est la domination complète de la Marine japonaise aujourd’hui dans le Pacifique, demain dans l’océan Indien.
Qui aurait pu prévoir tout ceci il y a deux mois ? La propagande anglo-américaine a trompé tout le monde, en particulier les Anglais et les Américains. Je ne pense pas que les Américains feront le sacrifice de construire une armée, une flotte pour sauver le reste de l’Empire britannique en Asie.

Voir plus: 17 jours vietnam | Tour velo Ninh Binh 2 jours | voyage combiné vietnam cambodge 3 semaines | Randonnée à ha giang |
14-2-1942. Hier, à 3 heures, je lis, affiché sur Escolta, que Singapour est pris. Peu après, la nouvelle est diffusée par des haut-parleurs montés sur une auto. Je me trouvais chez I. La voiture s’arrête devant la boutique, deux soldats en descendent, collent une grande affiche en travers de sa vitrine où figurent les mots : « Singapore falls. » Les frères I. sont très ennuyés que leur boutique soit ainsi placardée. Ironie : leur firme est anglaise, et ils ont une importante succursale à Singapour !
En « tournée » à travers des quartiers impossibles. Me suis trouvé en pleine campagne. Beaucoup de plaintes chez les Philippins, volés, battus, mécontents. Le poste en face de chez nous s’est renforcé. Les Philippins obligés d’enlever leur chapeau, à moi on m’a demandé des cigarettes !
Affaire de sucre. Beaucoup de mal — et de soucis. Je doute de sa réussite.
De B. qui s’est fait honteusement rouler par I., est venu déjeuner aujourd’hui, plein de politesse et d’esprit.
Revu T. U. qui m’a fait des réflexions très « tactless » au Philippine Cold Store. Dégoûté.
16-2-1942. Apprenons hier soir que Singapour a capitulé sans conditions. On peut à peine parler de « siège » tant la résistance de la ville elle-même a été courte.
Trois bateaux de guerre allemands déjouant la surveillance anglaise ont franchi le pas de Calais.
La situation n’a jamais été aussi mauvaise pour les Alliés. Il ne suffira pas seulement aux Etats-Unis de « produire » des avions, des navires. Il leur faudra « comprendre » c’est-à-dire renoncer à parler de la démocratie et accepter une discipline rigoureuse. MacArthur résiste toujours à Bataan. Il ne se passe pas de jours que nous n’entendions, dans le lointain, le bruit du canon.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*