AVANT-PROPOS

Paul Esmérian est né le 24 avril 1912, a Paris. Après des études au lycée Janson-de- Sailly et une licence es lettres, il fait Sciences Po. A l’armée, il sort premier sur trois cent cinquante de l’école d’infanterie de Saint- Maixent. Puis, entré par concours à la Banque d’Indochine, il est nommé à Saigon.
En 1939, mobilisé sur place, il fait campagne contre le Siam (la Thaïlande) en tant que lieutenant et reçoit la croix de guerre des TOE.
Démobilisé après l’armistice et l’arrivée des Japonais a Saigon, il gagne Manille. Quelques mois plus tard, les Japonais attaquent Pearl Harbor, puis les Philippines, alors sous contrôle américain. Très vite, les Américains s’éclipsent, laissant la place aux Japonais. Peu après, il est interné, en tant que sympathisant gaulliste, à Santo Tomas, l’université de Manille transformée en camp pour détenus civils.
Son Journal relate, en première partie, la vie quotidienne des militaires français engagés dans cette guerre, ignorée de la plupart des Français, contre le royaume de Siamguerre où l’on semble passer plus de temps à rechercher des patrouilles perdues dans la jungle que le contact avec l’adversaire.
La deuxième partie va de son arrivée aux Philippines jusqu’à sa libération en 1945 : là encore, une page d’histoire de la deuxième guerre mondiale peu connue.
Griffonné sur le vif, sur des feuilles de papier de fortune, voire des fragments de feuilles, au stylo ou au crayon, ce Journal a le souffle de l’authenticité et, malgré son style télégraphique, réussit, par un mot, par une touche, à créer cette troisième dimension qui permet au lecteur étranger de pénétrer dans cette jungle cambodgienne, dans ce camp d’internement, de sentir vivre et souffrir, l’auteur certes, mais aussi les autres détenus.
Par discrétion, presque tous les noms ont été modifiés ; les notes et traductions en bas de pages sont de l’éditeur.
Paul Esmérian revint en France après la guerre, se consacra, entre autres, à sa collection d’objets rares ayant trait aux montgolfières, et, avec sa femme, à sa maison de Nesles-la- Vallée.
Il mourut le 29 décembre 1969.

查看更多:越南签证 落地签证下龍灣遊船 越南之旅下龙湾旅行社

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*