Indochine 1

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (XIV)

Repartons en colonne par un, par la piste qui se fait de plus en plus étroite. Forêt clairière. Fraîcheur matinale. Effets de lumière. Marche en tête. Toutes dispositions de combat prises. Un chevreuil que nous effarouchons s’enfuit devant nous. Nous ne tuons pas pour ne pas attirer l’attention. Suivons traces des clous laissées par chaussures des hommes de la lrc ... Read More »

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (XIII)

Lieutaud prend le commandement de la section (la 2e) à qui j’adjoins ce vaurien de Riel. Les camions partent dans la soirée, Riel chantant à tue-tête. Le lendemain matin, passage de la 7e compagnie qui vient de Stung Treng, et s’en va gagner de nouvelles positions quelque part sur la RC 13. Auray la commande. Au moment, où après avoir ... Read More »

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (XII)

Lendemain matin la compagnie inspecte son matériel. Je fais un laïus aux hommes. Pillot, que j’ai à peine vu, quitte le bataillon dans l’après-midi, car Paksé devient une ligne d’avant-poste puisque nous avons évacué la rive droite. C’est Genès, capitaine, qui prend sa place. Un homme aux yeux clairs, l’air énergique. Le lendemain, ma compagnie reçoit ordre de se rendre ... Read More »

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (XI)

Artillerie, chars, avions ennemis. Portez-vous immédiatement à son secours. » Rassemble tout le monde. (Très long. Les sections étirées. Certains éléments n’entendent pas les coups de sifflet). Rembarquons, laissant Lé Thong avec une section et commandement à Phone Thong. De nouveau, les bornes se succèdent. Bruit de fusillage. Descendons, abandonnons camions. Marchons en colonne par un, de part et d’autre ... Read More »

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (X)

Retrouve commandant Pillot, et d’autres camarades — mais beaucoup d’officiers que je ne connais pas. Bien entendu Pillot ne trouve pas que nous soyons en retard. Un ou deux avions siamois survolent le camp avant le déjeuner, mais ne lancent pas de bombes sur les casernements. Quelques-unes sur le village. Popote très gaie. Le plus jeune lit le menu, donne ... Read More »

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (IX)

Le 7 janvier, finissions de déjeuner à la popote lorsqu’il me semble entendre un bruit de moteurs. Moto ? Camion ? Nous émettions ces hypothèses. Puis Péret dit « avions ». Le bruit se rapproche et plus de doute possible. Je sors mon sifflet, siffle la série de coups brefs, le signal de l’alerte aux avions. Les tirailleurs s’apprêtant à ... Read More »

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (VIII)

Notre but était de reconnaître les points d’eau sur la piste. Ses possibilités d’utilisation par nous-mêmes ou par les Siamois. Piste en très bon état. En fait d’eau, quelques mares stagnantes de-ci de-là. Forêt clairière, forêt tout du long. Quelques rares minuscules villages. Arrivée vers 4 heures à un village proche de Melouprey (Chep ?). Trouvons-là, déjà installé, nn capitaine ... Read More »

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (VII)

Puis souper à la popote de la compagnie. Le 31 décembre — dîner plantureux à la compagnie. Le Clerc, un soldat de 2′ classe, y avait été convié. Il venait souvent partager notre repas, quoique affecté comme secrétaire à l’état-majpr du bataillon. Petit, extrêmement myope, il avait été réformé et n’avait pas fait son service militaire. Mais la guerre venue, ... Read More »

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (VI)

Le colon très fier de son régiment. Fit présent d’une statuette de bronze au chef des bonzes fit venir le résident pour lui montrer notre gargouille. S’attribuait toute la gloire de la chose. Pas deux comme lui pour se faire mousser. Un jour il me parle de Syrie : « Vous comprenez, je n’aime pas les Anglais. Lawrence était mon ... Read More »

GUERRE D’INDOCHINE CONTRE LE SIAM 1940-1941 (V)

Le jour de Noël, à cheval à Ban Dourre, petit poste à quelque 6 km de Stung Treng sur les bords d’un affluent de la Sé Kong. Une partie de la 6e compagnie y était stationnée. La 6e était commandée par Gresset, un pauvre agent du service forestier de Biên Hoa. Très « étroit » d’esprit, bête, dans toute l’acception ... Read More »